Tuesday, July 17, 2018

Chaleur de bête et froid de canard: Vies et morts d'une vétérinaire par Dominique Lange. Le zèbre volant. 2017.


Charles Danten, ex vétérinaire*


Courez vite vous acheter ce merveilleux petit livre d'une vétérinaire française. Le sujet est certes un peu triste, il y a en effet beaucoup de drames dans la vie et la mort professionnelles d'une vétérinaire, mais c'est dit sobrement, sans sensiblerie, avec une plume d'écrivain, voire de poète.

Madame la doctoresse a en effet un talent fou. Elle manie le verbe aussi bien que le bistouri. Le lecteur en sortira les émotions à vif, mais enchanté par le style et ce qu'il apprendra non seulement sur les animaux, mais sur les gens. Car ce récit vécu est aussi une histoire d'hommes et de femmes. Et cette histoire n'est pas toujours drôle surtout lorsqu'on est paysan à Saint-Pierre, à Tahiti ou en Corrèze.

Le métier de vétérinaire, hélas, est difficile. Cœur sensible, abstenez-vous. Surtout si vous partez du mauvais pied en pensant être l'amie des bêtes. Vous serez déçue, car ce n'est pas tout à fait vrai.

Si la vétérinaire a l'obligation de protéger la santé des animaux, c'est toujours au profit de ceux qui la rémunèrent. Ce qui veut dire en terme clair, à quelques exceptions près, dans les cas atypiques de cruauté extrême, que le dernier mot revient aux propriétaires des animaux que vous soignez.

Ainsi, si un maître veut faire piquer son chien ou son chat au lieu de le faire soigner, vous devrez obtempérer. Si vous devez envoyer à l'abattoir une vache que vous pourriez sauver, vous devrez vous y résoudre. 

Si vous ne le faites pas, vous êtes tout sauf une vétérinaire. C’est ainsi, et ceux qui vous disent le contraire vous font du cinéma. 

Et puis, c'est dur par moment. On voit parfois des choses atroces, des chiens abandonnés qui croupissent dans des fourrières sordides, des hommes qui se pendent au bout de leur désespoir. Il y a beaucoup de routine aussi, une vétérinaire ne passe pas son temps à soigner des animaux malades. Et si vous travaillez avec les animaux de ferme, vous serez souvent livrée à vous-même, face à des mastodontes mal léchés, avec un minimum de moyens et de protections. 

Bref, tous les vétérinaires en herbe devraient lire, Chaleur de bête et froid de canard: Vies et morts d'une vétérinaire, avant de se lancer dans des études longues et difficiles. Cette lecture édifiante leur évitera beaucoup de malentendus et de frustrations. 

Avec ce témoignage sorti tout droit du cœur, la Dre Lange a rendu un fier service non seulement à son ancienne profession, mais au public.


* J'ai employé le féminin pour décrire les vétérinaires, car cette profession est devenue depuis peu un métier de femmes.